M comme mon Petit Bazar de Aime comme Marie

Ouf nous y voilà !

La réalisation de ce projet s’est faite « au long cours » (pour des raisons pas toutes liées à la couture… mais je m’en tiendrai ici à ce sujet!)

Une fois n’est pas coutume, je vous présente une robe : le modèle M comme mon Petit Bazar de M comme Marie.

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

J’ai choisi ce modèle  sur la base de plusieurs réalisations que je trouvais très sympathiques et notamment celle du Renard et la Belette et celle de Romanne.

L’idée, c’était une robe bi-matière et facile à porter. A vrai dire, la mini-jupe et moi on n’est pas vraiment amies. Je vois pourtant de belles réalisations sur la toile pour des modèles de mini jupe, mais me concernant, au quotidien, j’ai l’impression que je vais rester engoncée toute la journée, encore plus si je dois m’asseoir.

Avec cette robe, j’ai senti le potentiel pour porter facilement la mini jupe sans chichi et de ce côté là, l’ objectif est atteint à 100% : j’aime cette robe d’amour et je suis bien dedans et qu’on se le dise je peux même m’asseoir (ce qui au cours d’une journée peut être assez reposant…).

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

J’aime bien la coupe, le côté taille basse avec le haut un peu loose qui blouse (rime riche), les manches raglans et les poches italiennes.

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Ceci étant dit, elle m’a quand même donné beaucoup de fil à retordre pour arriver à un résultat adapté à ma morphologie (je vous ai déjà dit que je suis une poire ?) :  raccorder un haut avec un bas quand il y a deux tailles d’écart, ça peut vite virer au casse tête. Donc côté patron j’ai fait les modifications suivantes :

  • J’ai raccordé un haut taille S avec un bas taille L
  • J’ai largement rétréci le buste pour qu’il colle avec mes mensurations même pour une taille S (tour de poitrine 86 cm + aisance )
  • J’ai adapté la ceinture en forme pareillement pour être sûre qu’elle tombe bien sur les demi hanches selon mes mensurations et du coup modifié la jupe en conséquence (avec les pinces et les plis un vrai bonheur…)
  • J’ai élargi le bas des manches d’un centimètre (à l’origine pour faire un pli avec un bouton et puis j’ai laissé tel quel)
  • J’ai allongé la jupe de 3 cm (pour un taille 1.68 m)

Il m’a fallu passer par une toile pour valider les modifications faites, d’où un temps de réalisation rallongé, mais pour ce type de robe cela me paraît être un investissement nécessaire (en prenant bien soin de choisir des tissus similaires à ceux que l’on va utiliser in fine).

Côté tissus, le haut a été réalisé avec une viscose très graphique qui pique les yeux : « Halo grey » d’Atelier Brunette (d’où la nécessité de la toile aussi avant de couper dans ce bijou). Si ce tissu est de bonne qualité, il ne faut quand même pas négliger le fait qu’il se détend et notamment au niveau de l’encolure.

Au premier essai de couture du biais intérieur,catastrophe : le col baillait affreusement. J’ai dû tout reprendre et sur les conseils avisés de Florence (Atelier des Piqueuses d’idées), j’ai donc cousu d’abord une bande d’organza coupé dans le droit fil tout autour de l’encolure  : on coupe un bande de largeur 1 cm et d’une longueur correspondant au tour d’encolure sur le patron, on prend soin de marquer les repères de coutures d’épaule et de milieu dos et devant sur la bande et on bâtit selon les repères en faisant « rentrer la matière », bref on s’arrange pour que le tissu détendu rentre sur la longueur de notre bande (là le fer à repasser est ton ami et une bonne dose de patience c’est pas mal aussi) et enfin on coud la bande à 0.5 cm du bord. Ensuite, on fait la finition avec le biais normalement : avec ce truc mon encolure est (presque) nickel !

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme MarieBlog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Pour le bas, il s’agit d’un lainage très fin qui provient de chez Myrtille à Rennes. Les boutons très sympas (et qui font grimper sérieusement le budget!!) viennent de la Droguerie.

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Si je suis très contente du résultat, je tiens quand même à être objective avec la qualité du patron qui ne nous simplifie pas la tâche. Dans un monde idéal, nos mensurations collent pile poil avec celles données pour les références de taille du patron, mais dans la vraie vie comme souvent, ça colle pas, donc faut ramer et là Marie elle t’aide pas !

Je sais pas comment expliquer cela, mais par rapport aux autres patrons que j’ai pratiqués jusque là, les différentes tailles pour chaque partie du patron sont complétement décalés les unes des autres, donc si on veut modifier un buste entre la partie haute et la taille il faut décalquer deux fois pour faire coïncider les tailles S et L en bas et pouvoir dessiner la nouvelle ligne permettant de passer de l’un à l’autre. Bon, objectivement, ce n’est pas un obstacle insurmontable mais je ne vois franchement pas pourquoi les patrons ne sont pas dessinés selon les « règles de l’art ».

Le haut étant (même après rétrécissement) très large, je ne vois pas bien l’intérêt des boutons dans le dos si ce n’est pour l’esthétique. Donc à chacune de voir si elle veut en mettre ou pas (et si elle est motivée pour 10 boutonnières…). Petit détail énervant  : l’emplacement des boutonnières n’est pas mentionné sur le patron et je me suite faite avoir comme une bleue en positionnant la première boutonnière trop bas. Heureusement que j’ai les cheveux longs !

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme MarieBlog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Le patron prévoit des fronces entre les manches raglans et le devant du buste soit un détail qui pouvait être intéressant et là aussi déception à l’arrivée : les fronces sont tellement petites que ce détail disparait complètement visuellement. Mon tissu graphique n’aide pas il faut dire.

Le patron ne mentionne pas de niveau de difficulté mais  le temps de réalisation de 6 heures laisse supposer que les débutantes doivent être motivées. Je trouve notamment certains points d’explication un peu léger  : je doute que quelqu’un qui n’a jamais monté de poches italiennes réussisse à le faire  correctement sur la base des schémas et explications proposés, le moment où il faut raccorder les manches raglans au dos n’est pas précisé, idem pour le biais d’encolure il faut se débrouiller.

Enfin, le patron ne précise rien concernant le type de tissu à utiliser, or il me semble, après avoir vu de nombreuses réalisations sur la toile que ce modèle marche bien si on choisit un tissu fluide en haut (viscose, soie, crêpe ou coton très fin type liberty) et un tissu qui « se tient » en bas (type gabardine ou lainage).

Là encore rien de bien grave (surtout quand on prend la peine de passer un temps fou sur la toile pour préparer sa réalisation …), mais au final cela laisse une impression de « baclé » un peu dommageable pour un patron qui coûte 14 €. Vous l’aurez compris, si je suis enthousiasmée par le modèle que je trouve original,   je le suis moins par la qualité globale des explications.

Bon il ne faut pas bouder son plaisir : ce qui reste à la fin c’est une réalisation qui vaut bien le temps passé !Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

Blog la Parenthèse Aime comme mon petit bazar de Aime comme Marie

J’en profite pour signaler que dans la marque Aime comme Marie, j’ai aussi fait l’acquisition l’été dernier du patron de la chemise Mythique, mais qu’au vu de la polémique que vous avez peut-être suivi fin janvier sur le plagiat probable de ce patron (cf à ce sujet les articles sur le blog « Essais et erreurs » et la réponse de la société Aime comme Marie, qui moi personnellement ne m’a pas convaincue), je préfère oublier ce patron, en ayant grandement l’impression que l’on m’a extorqué 14€ !

Bon, le ciel est dégagé pour les semaines à venir et je devrais revenir plus rapidement, mais je ne sais pas encore vraiment avec quoi : c’est le meilleur moment en fait réfléchir à la prochaine réalisation… je savoure.

Advertisements