Veste Chloé de la Maison Victor

Ouf, me voilà venu à bout d’un projet commencé il y a maintenant un mois, mais que j’ai tardé à finir (vacances obligent, mais pas que…)

Au risque de provoquer une overdose sur la toile, c’est donc une version supplémentaire de la veste Chloé de la Maison Victor (Edition 3 Automne 2014). J’ai clairement fait l’acquisition du magazine pour ce modèle (même si d’autres sont également tentant).

Blog La Parenthèse  veste Chloé Maison Victor (5)

La promesse du magazine :  « rapide et élégant »…

Concernant le premier point, tout reste bien sûr relatif si on veut doubler la veste, ce qui forcément demande plus de temps (notamment les coutures des ourlets bas et manches sont à faire à la main), et si on recherche le bouton parfait pour la finition, ce qui peut prendre un certains temps…

Concernant le deuxième point, je dirais que si comme moi vous taillez selon les mensurations indiquées,(la mienne est un 38), vous aurez une version assez loose et pas du tout près du corps. Me concernant cela ne me gène pas car j’aime bien cet effet, mais celles qui sont habituées à des manteaux plus cintrés  devront penser à tailler une taille en dessous.

Blog La Parenthèse  veste Chloé Maison Victor

Concernant le patron j’ai fait deux modifications :

  • j’ai allongé les manches (le concept des manches « trois quart » en hiver, je comprends pas bien…) de 15 cm en les rétrécissant de 2 cm au bout
  • J’ai raccourci le bas de la veste de 11.5 cm (et remonté les poches en conséquence, c’est un peu limite mais cela passe) : sur les photos du magazine  la longueur sur le mannequin est effectivement « sous les fesses », mais cette jolie demoiselle mesure sûrement quelques cm de plus que moi… (1.68 m me concernant si cela peut vous fournir un repère). Donc en fonction de votre taille et de l’effet recherché, il vaut mieux tester la longueur du patron sur soi (je n’ai pas fait de toile, mais j’ai eu la chance de pouvoir essayer avant de me lancer  la veste de Pascale (Pur coton), qu’elle a également taillé en 38, pour me rendre compte des modifications à apporter

Blog La Parenthèse  veste Chloé Maison Victor (15)

Le patron est indiqué niveau de difficulté 2 sur 4 : si vous ne la doublez pas, effectivement aucun souci, les explications et schémas sont clairs. J’ai également trouvé les explications pour la doublure claires, mais j’avais déjà réalisé cet exercice… pour celles qui n’ont jamais doublé de veste je ne sais pas si c’est le patron idéal pour commencer.

Pour les fournitures :

  • le tissu est un lainage acheté au marché Sainte Thérèse à Rennes, très agréable et parfait pour moi qui reste classique sur la couleur de mes manteaux
  • les fameux boutons pression tant recherchés proviennent de la mercerie Supplément d’âmes à Rennes

Blog La Parenthèse  veste Chloé Maison Victor (10)

Ils ajoutent incontestablement la « touche finale » à ce manteau, somme toute assez simple dans ma version, puisque j’ai choisi un tissu assez passe partout.

Et surtout, grâce à eux, je peux fermer mon manteau ce qui me semblait indispensable pour affronter l’hiver

Blog La Parenthèse  veste Chloé Maison Victor (4)

Petit vue sur les poches de côté prises dans la couture que j’ai conservé, mais réalisé dans le même tissu que la doublure pour ne pas avoir de sur-épaisseur. Le chat approuve totalement ce choix….

Blog La Parenthèse  veste Chloé Maison Victor (3)

Bref un modèle sympa à adapter à vos envies, pas si difficile à réaliser si on a un peu de temps et puis quelle fierté in fine d’avoir fait un manteau « fait maison ». C’est le premier me concernant donc je ne vais pas bouder mon plaisir  !Blog La Parenthèse  veste Chloé Maison Victor (8)

Pour terminer, deux réalisations vues sur la toile  qui montrent que ce modèle peut aussi sortir des sentiers battus si on choisit des tissus ou mix de matières plus colorés : celles de Made by France et celle de Bee Made.

 

 

Publicités