Pantalon Burda pochette 7250

L’automne arrivant vraiment à grand pas , il est désormais temps de passer aux coutures de saison. Voici donc mon premier pantalon .

Si l’idée germait depuis longtemps de coudre un pantalon, l’occasion m’a été donnée en débutant mes cours de « coupe à plat » il y a 15 jours. Au menu des premières séances : reproduire un patron de pantalon à partir d’un pantalon de notre garde robe. Très bonne idée de Florence notre professeure de l’Atelier des Piqueuses d’Idées. Mais voilà, il s’agit de cours de patronage et non de couture et moi des pantalons je n’en ai jamais cousu (ou si peu, juste un petit en lin d’été pour mon homme…) et mon esprit très concret à besoin de toucher de près la difficulté pour pouvoir comprendre. Me voilà donc ni une ni deux persuadée qu’il me fallait rapidement coudre un pantalon pour voir de quoi il retournait en pratique (pas sur le papier quoi !).

Les pantalons en couture, je tourne autour depuis un moment : ira, ira pas ? quel modèle : Burda  ou  République du Chiffon ? Gilbert ou  Jacques ? beaucoup de questions existentielles…  . (Une idée en passant : ce serait pas mal de faire un article en recensant les patrons de pantalons  et en les classant  par style). Pour résoudre ce dilemme, je suis partie de looks que j’aimais bien (et qui changeaient de la coupe droit classique) et j’ai essayer de trouver un patron qui corresponde. L’idée de départ se rapprochait donc d’une coupe carrot pant (horrible expression pour dire large aux cuisses et resserré aux mollets), avec l’idée d’un pantalon plutôt taille haute et feu au plancher.

Moodboard carotpant copie

 

Après quelques recherches,  je suis tombée sur ce modèle pochette Burda n°7250   :

Burda patron pochette 7250

…et sur de jolies réalisations sur internet notamment chez Jolies Bobines , Madebygigette et Bleu de Rose (parce qu’avec les photos et dessins Burda, il faut vraiment être motivée pour y croire comme toujours….).

Me voilà donc lancée et sur la base de mes mensurations, Me Burda me recommande de tailler un 40, jusque là rien d’anormal puisque dans le commerce  c’est bien ma taille. J’étais donc assez confiante  et mal m’en a pris puisqu’à l’arrivée j’ai du largement réduire au niveau du milieu dos (8 cm au niveau de la taille et un peu moins en dessous sur la fourche). Donc autant dire que :

  • j’aurais pu tailler une taille en dessous (en haut uniquement parce qu’en bas ce serait plutôt quelques cm de plus …)
  •  même avec un 38, il doit rester quelques cm à grignoter sur les plis devant notamment
  • au final si mon pantalon est portable je pense qu’il est un peu déséquilibré dans les proportions devant /dos puisque je n’ai réduit que le dos (ben oui confiante j’étais,  alors les pinces et les plis je les ai fait direct, et je ne me sentais pas de les reprendre)

Blog la Parenthèse PantalonBurda 72507

Pour le tissu : c’est une toile coton stretch gris anthracite provenant de chez Ecolaine à Rennes (mais j’ai vu la même chez Mondial Tissus) : très agréable à porter et idéal pour un pantalon. Je vais voir à l’usage si le côté stretch n’entraine pas trop de déformation du pantalon.

Pour les instructions du patron et le montage : en fait c’est SIMPLE ! Notamment dans ce modèle le sous -pont fait partie  des morceaux « devant » (ce n’est pas un pièce à part) et il n’y a pas de poche passepoilé. Au final donc, peu de pièces à couper et un montage de braguette compréhensible (bon, cela reste du BURDA, disons qu’en relisant 4 fois la phrase à tête reposée c’est compréhensible). Pour les plis et les passants pas de difficulté, mais bien sûr il faut être méticuleux pour de belles finitions.

Si je compare à l’intention initiale, on est « pas mal »  mais il va falloir retravailler le patron pour modifier ses principaux défauts à mon goût :

  • ajouter un peu de longueur  et peut être ne pas faire le revers extérieur, voire une petite fente : il sera plus facile à porter avec des boots
  • reduire  l’ampleur devant (au niveau des plis notamment donc en largeur, mais aussi de ce bourrelet disgracieux qui se forme sous la braguette, donc en hauteur)
  • baisser un petit peu la taille : c’est un VRAI taille haute et c’est vrai que l’on n’est plus vraiment habitué. Au premier essai je trouvais la fourche mal taillée mais en fait il faut bien remonter le pantalon sur la taille et là il se place bien mais alors l’impression, au porter, se rapproche un peu de cela  :
pantalon_tres_taille_haute_ceinture

Society For Rational Dress

Pour les détails esthétiques : ajouter une poche passepoilée  derrière et peut être transformer les poches devant à l’italienne (à voir avec les plis si c’est compatible)

 

Blog la Parenthèse PantalonBurda 7250#6

Blog la Parenthèse PantalonBurda 7250#10

Bref, beaucoup de défis en perspective pour l’apprentie modéliste que je suis ! La prochaine étape est donc de retravailler d’abord en faisant une toile :  j’ai acheté pour cela des draps chez Emmaüs pour trouver un tissu dont la tenue soit proche du tissu qui sera utilisé, je pense que c’est important pour un pantalon.

Autres points à travailler sur la prochaine version  :  les finitions. Ici j’ai respecté les instructions de Me Burda avec juste un fantaisie : intérieur de la ceinture et poches dans un tissu contrastant.

Blog la Parenthèse PantalonBurda 7250

Blog la Parenthèse PantalonBurda 7250#3

Blog la Parenthèse PantalonBurda 7250#2

Pour une version plus propre je pense qu’il serait aussi  intéressant de ganser les surplus de couture notamment au niveau du sous pont et de la couture milieu dos.

En écrivant tout cela j’ai comme une  image qui me vient à l’esprit …

 

aisa56893

Sisyphe par Titien, 237 x 216 cm, 1548 – 1549, musée du Prado, Madrid

Allez, faut pas croire, j’aime bien les défis !

Sans compter que sur ma to do list il y a aussi un manteau automnal  doublé à réaliser… Haut les coeurs !

 

 

 

 

Advertisements